Balade en France – Le Vaucluse

Après Marie-Jo, autour de Jack « 50 » de nous « raconter » le Vaucluse.

L’histoire du territoire du département de Vaucluse est ancienne avec de nombreuses traces d’occupations préhistoriques.

Avant l’arrivée de Jules César, le territoire est occupé par plusieurs tribus celto-ligures. On retrouve des traces de Cavares, Voconces et Méminiens… mais aussi de Dexsiviates,Menlini, Tricastini, Vordenses et Vulgientes.

Avec l’occupation romaine du territoire, de nombreux monuments sont créés. Des théâtres comme le Théâtre antique d’Orange, des routes et des ponts comme le pont Julien, etc.

Liée aux territoires qui la composeront, c’est-à-dire la Provence, le Comtat Venaissin et le comté d’Orange (fondé par Charlemagne, il deviendra Principauté d’Orange en 1181), la suite de son histoire se mêle de guerres (massacre des Vaudois du Luberon…), de maladie (pestes, choléra…) et de religion (Papauté d’Avignon…).

Son histoire est aussi fortement liée au développement des cultures dont la sériciculture ou la culture de la garance, à l’exploitation de mines et de carrières (mines ocrières, carrières de pierres, etc.).

Les communes sont nombreuses et ont toutes leur blason.

Last Updated on 29 mars 2018 by Gilbert

Au pied des Monts du Vaucluse – Fontaine de Vaucluse

Chers amis,
Fidèle au poste, me revoici avec le second diaporama au pied des Monts du Vaucluse.  Et c’est encore sous la pluie que j’ai fait cette balade : elle a suivi, le même jour, la précédente à Lisle-sur-la-Sorgue, non loin de là…  La pluie n’empêche pas de retrouver les pans d’histoire !  Et elle a fortement été marquée par la papauté d’Avignon dans cette région comme vous pourrez le constater.
Je vous souhaite à tous une belle fin de semaine ensoleillée comme elle semble s’annoncer chez moi.
Avec un lot d’amicales pensées,
Marie-Jo
19/03/2016
Télécharger

Last Updated on 16 octobre 2016 by Gilbert

Bayeux

La commune est une ville fleurie ayant obtenu trois fleurs au concours des villes et villages fleuris12.

  • Le jardin public d’une surface de 2,6 hectares a ouvert en 1864. Le terrain fut donné à la ville par Charlemagne Jean-Delamare (1772-1858) pour y créer un jardin destiné à l’enseignement horticole, mais il fut aménagé en jardin public par Eugène Bühler (1822-1907), à qui l’on doit également l’aménagement du parc de la Tête d’Or de Lyon. Le jardin botanique a peu changé depuis ce temps. Le parc, l’avenue d’accès sud et les deux pavillons d’entrée sont inscrits, depuis décembre 2007, à l’inventaire des monuments historiques. L’arbre le plus célèbre est le hêtre pleureur, classé monument naturel en 1932 et récipiendaire du label « Arbre remarquable de France » depuis l’an 2000. Ses branches couvrent une surface de 1 250 mètres carrés et sont soutenues par des armatures métalliques.
  • La place Charles de Gaulle (ancienne place du Château) au cœur de la cité est plantée de cent cinquante tilleuls, classés monuments naturels en 1932, entourant une vaste pelouse où se déroulent de nombreux événements culturels.
  • Le platane de la Liberté, place de la Liberté a été planté le 29 mars 1797, par des révolutionnaires (X germinal an V). Il est lui aussi classé monument naturel et bénéficie du label « Arbre remarquable de France« .
  • Le Mémorial des Reporters, boulevard Fabian Ware, a été inauguré en 2006, dans le prolongement du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre. Il fut conçu par Samuel Craquelin et rend hommage aux journalistes tués dans l’exercice de leur fonction depuis 1944, une nouvelle stèle est donc dévoilée chaque année. Ce jardin blanc est une réalisation conjointe de Reporters sans frontières et de la municipalité de Bayeux.
  • Un parcours aménagé permet de suivre les bords de l’Aure sur toute la traversée de la ville, du sud au nord et jusqu’à Vaux-sur-Aure
  • La place de la Gare a été aménagée en 201313 en pôle multimodal avec un parvis paysager et un jardin qui ouvre une perspective vers la cathédrale. Le rond-point a été planté et agrémenté d’une sculpture en acier.
Télécharger

Last Updated on 16 octobre 2016 by Gilbert

A travers la Haute-Savoie – Entre Megève et le Lac Léman avec l’ARIE…JOIE

Vu du ciel cet énorme rocher glacé ressemble à une amande blanche,lisse,terrestre,

Dans ce massif cristallin hérissé d’aiguilles il trône en géant de la courbe alpestre,

En regardant le Mt Blanc le spectacle et l’émerveillement sont permanents,

Face à l’enchevêtrement des vallées, le Seigneur des Alpes protège village et hameaux charmants.

 

C’est au pied du « Géant des Alpes » que l’ARIÉ….JOIE vous invite à finir sa balade Savoyarde entre Megève et St Gervais où souvenez-vous le 8 Septembre dernier des touristes sont restés prisonniers  dans les cabines du « Panoramique Mt Blanc »,  33 naufragés du vide passant la nuit suspendus au dessus  des glaciers de la Vallée Blanche, à plus de 3000 m d’altitude !

Sur Abondance vous découvrirez le goûteux « Vacherin », quand au Léman il vous fera voguer de Évian à Thonon pour finir du côté d’Yvoire en compagnie des illustres Lord Byron, Jean-Jacques Rousseau et la poétesse des années 1900, Anna de Noailles.

N’hésitez pas à me signaler les éventuelles erreurs que j’aurais pu commettre.

Notre artiste « Maître du Web » nous a concocté une version livresque de cette balade sur les terres savoyardes que vous pouvez visionner en actionnant le lien ci-dessous :

http://www.bienvenue-chez-ariejoie.fr/les-livres-du-mois.html

 Merci Jean-Philippe pour ce beau roman imagé à la découverte des Savoies et Bravo pour avoir trouvé l’espace suffisant sur le site pour conserver les prochaines versions livresques des « romances » de l’ARIÉ…..JOIE, sous la rubrique, « Les Livres du Mois« .

Un grand Merci aussi pour avoir « restauré » le livre sur l’Aude dont vous savez tous que ce territoire fut la terre de mes ancêtres paternels et enfin Merci pour ce magnifique souvenir de notre célébration de l’An 2000 à la découverte des Mystères de l’Ouest Américain.

Mais connaissant la créativité de notre « Webmaster », je sais qu’il n’en restera pas là, il enrichira la Bibliothèque avec d’autres balades.

Pour les amateurs de « galéjades » le Canteloup Ariégeois  est de retour.

Avec ce fameux « Trou Perdu Authentique » que certains d’entre-vous ont visité, mais que beaucoup ont du mal à localiser, voici notre « galléjaïre » qui a retrouvé des ondes pour exprimer sa verve: http://www.azinat.com/2016/10/un-trou-en-extension-chronique-dolivier-de-robert/

Je profite de cette occasion où Olivier de Robert vante les coins tranquilles de mon Ariège natale pour vous proposer un circuit de 5 à 8 jours, au choix, déjà testé par 3 groupes tous enchantés, où vous pouvez découvrir, en individuel ou en groupe guidé par mes soins, les trésors du Pays Ariégeois, du Mas d’Azil à St Lizier en passant par la Vallée de Bethmale, du Chateau Comtal de Foix à Ax les Thermes en passant par les carrières de talc de Luzenac, de Mirepoix à Montségur, sans oublier les visites chez des éleveurs locaux pour déguster foie gras et magrets séchés, avec un hégergement de qualité dans un hôtel 2** face au Seigneur des Pyrénées, le célèbre Mont Vallier, le tout pour un prix très attractif.

Si vous faites partie d’une association parlez en à vos responsables, je suis à leur disposition pour monter un circuit pour un groupe de 20 à 25 personnes.

Bien Amicalement à tous et à bientôt pour voguer sur le « Beau Danube Bleu »

N.B :  s’il s’avérait que les liens soient inactifs il vous suffit de  faire un copié/collé dans votre navigateur 

Télécharger

Last Updated on 16 octobre 2016 by Gilbert

Voyage au Kamtchatka

Un document Powerpoint transmis par Jean-Luc.

Le Kamtchatka (en russe : Камчатка) est une péninsule volcanique de 1 250 km de long située en Extrême-Orient russe qui s’avance dans l’océan Pacifique. D’une superficie de 472 300 km2, la presqu’île compte une population d’environ 330 000 habitants, essentiellement russes, avec une minorité de koryaks dans le nord. Cela représente une densité de 0,7 habitant au kilomètre carré. Une partie des volcans de la péninsule est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1996 sous le nom de « volcans du Kamtchatka ». Sur un plan administratif, la péninsule est constituée par le kraï du Kamtchatka, né le de la fusion de l’oblast du Kamtchatka et du district autonome de Koriakie. Cette fusion avait été approuvée par un référendum organisé en octobre 2005 auprès des populations concernées.

Télécharger

Last Updated on 16 octobre 2016 by Gilbert

%d blogueurs aiment cette page :