Grands voiliers d’exception

Tout est dit dans le titre. Jack nous présente des navires d’exception. Pour ce qui nous concerne plus particulièrement, j’ai nommé le Bélem. Ci-dessous, un article qui lui est consacré par Wikipédia.

Le Belem (1896) est le dernier trois-mâts barque français à coque acier2, un des plus anciens trois-mâts en Europeen état de navigation et le second plus grand voilier restant en FranceN 1.

Construit à Nantes, utilisé notamment dans les Antilles, puis tour à tour anglais, italien puis à nouveau français, cet ancien voilier de charge, plusieurs fois transformé, motorisé et rebaptisé, pour divers usages (croisière de luxe et navire-école), fut finalement déniché par hasard à Venise dans un piteux état à la fin des années 1970, par un amateur nostalgique. Racheté grâce à l’appui d’une grande banque française qui finance la fondation qui entreprend sa restauration, il est aujourd’hui reconverti dans le cabotage, offre des stages d’initiation et de découverte aux passionnés, sert entre autres et accessoirement à la Marine nationale pour l’entraînement de ses mousses3 et apparaît dans les grands rassemblements de vieux gréements traditionnels.

Le Belem fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le 4.

Télécharger

Last Updated on 17 mars 2018 by Gilbert

Cet article vous interpelle ? Vous souhaiteriez apporter des précisions ? Réagir ? Laissez votre commentaire ici svp

%d blogueurs aiment cette page :