L’histoire du Bonze

Le Bonze

Curieux effets « collatéraux » du corona ? Voici l’histoire du bonze contée par Guy.

Rêves d’Automne de Lamartine

Salut ! bois couronnés d’un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards !

Je suis d’un pas rêveur le sentier solitaire,
J’aime à revoir encore, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l’obscurité des bois !

Point de diaporama, point de reportage en ces premiers jours d’automne mais quelques quatrains sur nos amis les bêtes, au comportement parfois étrange.

LE BONZE

C’était au tout début du Grand Confinement, Corona virus rodait,
Quotidiennement nous recevions la visite d’un chat noir, semble-t-il affamé,
Matin, midi et soir, à notre porte il miaulait, le bonze nous l’avons surnommé,
Croquettes et viandes à chat goulument il dégustait, puis s’en allait.

Il vous suffit de cliquer sur le lien ci-dessous pour découvrir la suite et pour ceux qui sont comme nous les amis des bêtes, vous constaterez que parfois, certains ont du mal à accepter que « l’amitié de velours » choisie par leur chat peut se porter sur d’autres personnes que leurs propres maîtres !
Près de 2 500 personnes ont visionné ma trilogie féline parue sur Facebook le 21 juillet :

Le Bonze
Le Bonze

Six mois sont passés, nous sommes partis 10 jours entre Vendée et Bretagne mais au lendemain de notre retour, le bonze vint nous accueillir, pas rancunier du tout !

Bienvenue chez nous, mais n’oublies pas de rentrer aussi chez toi pour nous éviter les « foudres automnales » ! La gendarmerie n’est pas encore venue nous interpeller après le dépôt de main courante de tes propriétaires, nous restons vigilants !

Guy l’ARIÉ…..JOIE de Cestas

Cet article vous interpelle ? Vous souhaiteriez apporter des précisions ? Réagir ? Laissez votre commentaire ici svp